Projet de réforme de l'assurance chômage

Le 12-06-2017 par Alexandre Favrot
L'arrivée d'Emmanuel Macron en tant que Président de la République va s'accompagner de nombreuses réformes pour les entrepreneurs comme les salariés.

La réforme de l'assurance chômage pour les salariés


Emmanuel Macron souhaite instaurer plus d'obligations et de contrôles pour les chômeurs. Il souhaite que soit réalisé un bilan de compétence dans les 15 jours de l'arrivée à Pole Emploi. Il veut également instaurer une suspension des allocations en cas de refus de 2 emplois « décents » (critères de salaire et de qualification).

En contrepartie, il souhaite allouer une plus grande part de la formation professionnelle aux chômeurs afin d'améliorer leur employabilité.

La durée et le montant de l'indemnisation des chômeurs resteront les mêmes.


L'assurance chômage pour les non-salariés et les salariés démissionnaires


L'une des réformes phares du programme présidentiel de M Macron a été de proposer que les non-salariés puissent bénéficier de l'assurance chômage. C'est une véritable révolution. Concrètement, il s'agit de faire bénéficier du chômage aux artisans, commerçants, entrepreneurs, professions libérales et les agriculteurs.

L'objectif est de sécuriser les personnes qui appartiennent à ces catégories pour inciter la transition d'un poste de salarié à un poste d'entrepreneur. En effet, actuellement beaucoup de personnes hésitent à passer le cap car le salariat est bien plus sécurisant que le système indépendant. M Macron veut libérer l'envie de créer sa propre activité en réduisant les risques.

Le salarié démissionnaire aura également droit à l'assurance chômage une fois tous les 5 ans.


Le financement de la réforme de l'indemnisation chômage


M Macron va réformer le financement de l'assurance chômage. Les cotisations salariales d'assurance chômage vont disparaître. L'assurance chômage sera financée par une augmentation de la CSG. Pour les salariés, cela amènera un gain de pouvoir d'achat. Pour les indépendants, il est prévu des « mesures compensatoires », sans que l'on en sache plus pour l'instant. Pour les retraités, ceux qui cotisent à taux réduit ne verront aucun changement, pour les autres (60% des retraités) qui cotisent à taux plein verront leurs cotisations augmentées.


Le calendrier de la réforme de l'assurance chômage


La réforme du chômage pour les salariés sera étudiée dès septembre 2017.

La CSG prendra la place des cotisations salariales pour le financement du système de chômage dès janvier 2018. L'assurance chômage pour les indépendants et les salariés démissionnaires sera étudiée durant l'été 2018.